Apprenti Terroriste.                                                                                                                                               16ans déjà assassin.       Né une kalach.à la main.                                                                                          L'école sans récréation.   Sauf celle de la radicalisation.                                                                                Un seul dieu tu aime.        Celui de la haine.                                                                                                      Ici ton travail principale.      Consiste à faire le mal.                                                                                          Tu n'aura aucun amis.           Quelque soit ton pays.                                                                                         Tu devra travailler dure.         Fabriquer bombes et cintures.                                                                            Quelques mois tout au plus.   Et on te lachera dans la rue.                                                                             Peut importe le pays.               Le but;ôter la vie.                                                                                              Ton dieu te l'a promis.             Gamin si tu réussi.                                                                                             Tu ira au paradis.                   (Connerie)               Durandal le 22/08/17

Moi,j'y crois.                                                                                                                                                           Ce monde peut être magniffique.  Peut importe son côté politique.                                                              Il suffit de cesser toutes critiques.   Peut être arrêter de parler fric.                                                                Faire confiance en ceux que l'on aiment.   En premier peut être à soit même.                                             La vie n'est pas un tirroir caisse.   Regarde autours de toi;la détresse.                                                         Une overdose de pognon.      N'évite pas d'être con.                                                                                       Nous sommes en pleine vie virtuelle.     Ou chacun vide sa poubelle                                                             A l'heure du trie sélectif.      Ne jettez pas l'affectif.                                                                                           Et quand passera l'éboueur.    Il pensera tien il a du coeur.                                                                             Quand je regarde autours de moi.   Je me dis;putain ça va!.                                                                          Au mois de mai,un nouveau président.     Il ne changera pas la couleur de ton sang.                                  Pour moi le seul qui puisse changer les jours.      Je vote,c'est l'amour.                                                        Durandal le 08/02/17                                          

Ivresse d'amour.                                                                                                                                                    Chaque jour me saouler.       À l'alcool de tes baisers.                                                                                     Tomber dans le coma.Délirer entre tes bras.Sombrer jour après jour.Au gré de ton amour.                       Avoir la gueule de bois.En ne pensant qu'à toi.Ne plus tenir debout.M'agripper à ton cou.                        Toujours tres assoiffé.Envie de te carresser.Être comme en overdose.Ne jamais faire de pause.           Jour après jour,bourré.Ne pas cuver,t'aimer.Tu est mon wisky.Bref! l'amour de ma vie.                              Durandal le 01/02/17

Hommage aux Femmes.                                                                                                                                     C'est comme le parfum d'une fleur.            La forte odeur du bonheur.                                                           Une pluie d'étoiles dans un ciel bleu.         L'arc en ciel des jours heureux.                                                   Avec elle,c'est toujours l'éte.                        La saison des mille baisers.                                                       Elle est la pres de toi.                                    Quand tu est au plus bas.                                                          Si tu a du chagrin.                                           Alors elle te tiendra la main.                                                     Elle ne touche à aucune arme.                      Au contraire,essuie tes larmes.                                               Si parfois elle prends peur.                           Ouvre lui grand ton coeur.                                                          Un jour,elle te dira oui.                                    Et à toi une nouvelle vie.                                                           Elle te donnera de beaux enfants.                 Pour toi,encore de grands moments.                                     Elle sera ta lumière,ta flamme.                      Tes joies,ton amour,ta femme.                                                 Elle se donnera à toi.                                      Mais attention,ne l'a bat pas.                                                   Tu dois l'aimer,la carresser.                           En aucun cas l'a frapper.                                                           Ce n'est pas ta chose.                                    Alors attention si tu ose???                                                      Durandal le 25/01/17

L'AMOUR,C'EST ÇA!            L'amour c'est le bonheur.L'amour n'a pas d'odeur.Teut être celle des fleurs.C'est comme un coup au coeur.Parfois ça vous fait peur.Il arrive que l'on en pleure.L'amour c'est un parfum.C'est ta main dans ma main.C'est une journée ensoleillée.Avec le goût de tes baisers.C'est comme un grand voyage.Parfois un mariage.Ta bouche au goût de miel.C'est une lune de miel.Quand c'est la première fois.Parfois ont n'y croit pas.Quand il vous tends les bras.Surtout ne lachez pas.L'amour est une Déesse.Avec ses sourires ses caresses.L'amour c'est une musique.Une mélodie magniffique.L'amour c'est l'infini.L'amour au creux d'un lit.L'amour à tous moments.La naissance d'un enfant.On l'attends parfois longtemps.Comme un médicament.Ça peut être une douleur.Quand on fait des erreurs.L'amour est le plus fort.Il réunit deux corps.Deux coeurs et leurs sentiments.L'amour est un diamant.L'amour est immortel.Mais parfois des querelles.Arrivent malgré tout.A en venir à bout.                                    L'amour est un droit.Alors on y croit.           Durandal le 22/10/16

Couverture définitive

Nostalgie,de la vie*       Avec la viellèsse,l'approche de la fin.Remonte soudain des souvenirs anciens.Sa premiere rentrée à l'école.Premiere maitresse,premiere colle.L'arrivée au collège,ça devient sérieux.Pas tres bon éleve,et pas tres courageux.Puis c'est la bande de copains,les 400coups.Mai 68,on hisse le drapeau,ont est un peu fous.A la fin de la 5ème,j'ai mis les bouts.Je me suis mis en tête d'apprendre un métier.Je voulais être mécano,je me retrouve pombier.Avec les 18 ans,on se mets à draguer.A cette époque,pas question de coucher.Avant un bon moment,bien ramer.Quelques flirts,amour sauvage,quelques années.Et voila qu'ont nous envoie à l'armée.Tu perds tes repaires,en fait tu te fais chier.Sans fille,sans argent,pendant toute une année.L'orsque tu reviens tout déboussolé.Tu rencontre l'amour et vive la mariée.Des années de bonheur,le meilleur de ton temps.Et l'hapotéose,l'arrivée des enfants.Mais un jour les chemins se séparent.Manque de confiance,l'amour s'égard.Arrive les conneries oubliées à présent.Puis de nouveau le bonheur,les petits enfants.Je n'ai rien oublié,surtout pas l'amour.Et pourtant si,cela viendra un jour.                              Souvenirs souvenirs.......Durandal.le 11/10/2016.

IMG_20161008_084855

*L'OURAGAN DE LA MORT*(Hommage à haïti et aux états unis*                                                                Il a soufflé aux états unis.Mais surtout à haïti.L'homme l'a appelé Mathiew.C'est tout simplement un vent fou.Des centaines de blessés d'autres on perdus la vie.Et des miliers de sans abris.Il y a déja quelques années.Leur terre avait tremblée.Mais ont ne peux pas s'habituer.L'europe,le monde doit les aider.Je ne peus rien faire de mon côté.Et comme je ne sais pas prier.Sachez que vous êtes dans mes pensées.Quand cette période de malheur.Vous êtes dans mon(nos)) coeur.Si ont ne peux arrêter un ouragan.Alors une pensée pour pour ces pauvres gens.         Merci pour eux.Durandal le 08/10/16

*Ma pensée du jour*           Savoir aimer.C'est d'abord savoir s'aimer.Si tu sais t'aimer.Alors tu est sauvé(ée). En fait ta valeur.N'est que dans ton coeur.Les poches pleines de pognons.N'empêche pas d'être con.C'est simple pour être heureux.Suffit d'ouvrir les yeux.Regarder bien autour.Ne voit tu pas l'amour?.Et si un simple baiser.Suffisait à nous rassembler!.Bref! si on s'aimaient?.Le monde serait en paix.        Sans armes------Sans larmes-------Que des sourires--------A ne plus finir.                                    Un doux rêve de Durandal,qui malheureusement reste un rêve.           Durandal* le 15/09/16

*Les tours du souvenirs*  (extraits ouvrage en cours'poésies noires')                                                           Septembre noir dans le ciel des états unis.Deux avions fous pilotés par des abrutis.Comme des chateaux de sable,elles s'écroulent.Devant l'impuissance de la foule.Sous les gravas des milliers de morts,de blessés.Hommes,femmes,enfants,inconnus,policiers.Une épaisse fumée noire,des hurlements.Et le ciel bleu devient couleur sang.Un triste anniversaire pour ce pays.Et pour tous ceux qui sont tes amis.Qui ont connu,connaisse ou connaitront.La follie,la haine,l'horreur de ces cons.Des tours sont tombées,nous restons debout.Ces connards et leurs attentats ne viendront pas à bout.Face à notre force,notre volonté.Pour cela il faut se rassembler.S'unir,se comprendre bref! s'aimer*.              Hommage aux victimes et leurs familles des états unis.                15 Ans le 11septembre 2016.  *Durandal*    

QUELQUES TEXTES DE CHANSONS.                                                                                                          *Ma drogue*            Ma drogue c'est toi.Ma dose de cocaïne.C'est la chaleur de tes bras.Tu est mon héroine.                                                                                                                                                                  Ma piqure de rappel.Tu est mon overdose.Tellement tu est belle.Je vois la vie en rose.                            Je suis ton dealeur.Tu est ma seringue.Je ne crainds pas la douleur.Car je t'aime comme un dingue.     C'est toi mon extasy.Ma drogue du bonheur.Celle qui me donne envie.De te serrer sur mon coeur.         Refrain:                Je plane d'amour.Jours apres jours.Toi ma drogue dure.Et pourvu que ça dur.              

Chanson 2:           *Ton dernier été*                C'était une drôle de saison.Pourtant c'était l'été.Ces mois ou les jours sont long.Quand on les passent à espérer.Quand le soleil joue l'abandon.Que votre coeur à du mal à briller.                                                                                                                                                      A l'extérieur il fait chaud.Chez toi il fait moin beau.Sur ton lit drôle de météo.On compte sur toi sur ton sourire.Le mois d'aout c'est le plus beau.Avec les beaux jours tu va sortir.                                                   Bientôt l'automne les feuilles tombent.Dans ton coeur le mal qui gronde.Petit à petit l'espoir s'effondre.Pour nous quitter en plein midi.C'était bien un été pourri.Qui avec toi s'est fini.                         Refrain:           c'était ton dernier été.Le plus mauvais de ces années.Une saison à oublier.Et si les feuilles sont tombées.Toi tu restera à nos côtés.

Chanson 3:          *L'impossible oublie*                    Elle est la dans mes nuits.Son visage me sourit Et quand je me réveille.La nuit c'est grand soleil.Je sais bien c'est un rêve.Oui mais voila j'en crève.Arrive un nouveau jour.Qui reste sans amour.                                                                                                               Passe les semaines les mois les années.Est elle seule ou bien accompagée.Je sais elle a le droit de refaire sa vie.Seulement ça je ne l'ai pas compris.Il faudra bien qu'un jour.Enfin je sois guéri.De cette histoire d'amour.Comme une maladie.                                                                                                              L'oublie viendra un jour.Mais quand je n'en sais rien.Pourtant viendra mon tour.J'emmenerai mon chagrin.Avec toutes mes douleurs.Il sera enfin l'heure.De te dire adieux chérie.C'était vraiement pour la vie.

Chanson 4:    *A toi l'exilée*      Un beau jour de mois d'aout un avion t'emporta.Vers un pays loin,trop loin la bas.Avec comme bagages ton sourire,tes enfants.Laissant la ton frangin,la famille et grand-parents.Je déteste les avions depuis ce mois d'été.Ça fait comme un vide qu'ont ne peux combler.       Même s'il ya les vacances bien trop vite passées.Ces ballades en famille ces jours ensoleillés.Les jeux,les cris de bonheur des enfants.Et surtout le retour du sourire de maman.Entre les deux familles des moments de douceur.Un album de photos qui réchauffe les coeurs.                                                      Puis arrive ce jour sombre pour un été.Ce jour ou à nouveau l'avion doit décoller.C'est reparti pour un coup de cafard.La tête vidée les yeux dans le brouillard.De nouveau l'attente et pour combien de temps.Revient s'il te plait,ici tout le monde t'attends.                                                                                       Refrain:      Mais pourquoi donc est tu partie.Toi ma grande fille chérie.Ce n'était que pour trois ans.Mais c'est long quand on attends.

Chanson 5:         *A toi*              Il y a eut toutes ces années.Ou nous étions ensemble.On ne peut les effacer.Quand le bonheur vous rassemble.                                                                                                       Tu m'a donné deux beaux enfants.Qui trop vite sont devenus grands.Mais lorsque l'ont voit aujourd'hui.C'est un tres beau cadeau mamie.                                                                                                 J'avais tort,tu avais raison.Toi ou moi en fait à quoi bon.Il fallait que ça finisse comme ça.Pourtant nous ne le voulions pas.                                                                                                                                                Allez prends bien soin de toi.Tu sais la vie elle est comme ça.Il y a des gens qui pense à toi.Et puis le bonheur,ça ne s'oublie pas.                                                                                                                                 Refrain:           Salut à toi.Comment tu va?.Tu sais le chagrin.Ça ne sert à rien.

Chanson 6:        *La solitude aux cheveux blancs*        Seule dans son pavillon.Personne connait son nom.Son amour l'a quittée.Déja quelques années.                                                                                          Biensure elle sort quelques fois.Il faut bien faire quelques pas.Du pain du beurre,quelques fruits.C'est le régime de sa vie.                                                                                                                                              Il y a ses enfants et les petits.De temps en temps bisous mamie.Un café quelques gateaux.Dans son coeur comme un vent chaud.                                                                                                                               L'hiver,le vent,la pluie.Frisson au fond de son lit.La peur quand vient l'orage.Peur de tourner seule la page.                                                                                                                                                                      Refrain: Cest la dame aux cheveux blancs.Celle qui patiente,attends.Que passe le temps.Tout doucement.                                                                                                                                                            Fin:  C'est la dame aux cheveux blancs.Qui lorsqu'il faisait beau temps.Venait la sur son banc.Regardait jouer les enfants.Et parfois en sanglotant.Souvenirs de ces moments.Rêvait et se revoyait maman.......